Attractivité des métiers de l'industrie :
nouvelle campagne pour PASS INDUSTRIES

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Créée fin 2018, PASS INDUSTRIES est une démarche territoriale visant à construire des passerelles et répondre aux besoins de compétences des entreprises industrielles. Elle est conduite dans le cadre d’un EDEC signé entre OPCO2I, OCAPIAT et la DGEFP et pilotée par un comité paritaire national. Elle a été expérimentée auprès de 10 bassins d’emplois entre septembre 2019 et Mars 2020. Bien qu’elle soit restée active durant la période de confinement, la démarche Pass Industries relance aujourd’hui pleinement ses activités.
Créée fin 2018, PASS INDUSTRIES est une démarche territoriale visant à construire des passerelles et répondre aux besoins de compétences des entreprises industrielles. Elle est conduite dans le cadre d’un EDEC signé entre OPCO2I, OCAPIAT et la DGEFP et pilotée par un comité paritaire national. Elle a été expérimentée auprès de 10 bassins d’emplois entre septembre 2019 et Mars 2020. Bien qu’elle soit restée active durant la période de confinement, la démarche Pass Industries relance aujourd’hui pleinement ses activités.

« L’industrie vous sourit », dernière réalisation vidéo de PASS INDUSTRIES pour promouvoir et valoriser les métiers du secteur industriel.

« L’industrie vous sourit », dernière réalisation vidéo de PASS INDUSTRIES pour promouvoir et valoriser les métiers du secteur industriel.

PASS INDUSTRIES : en quoi consiste la démarche ?

PASS INDUSTRIES : en quoi consiste la démarche ?

Lorsqu’un projet PASS INDUSTRIES se met en place sur une région et sur des bassins, deux actions simultanées sont déroulées. D’un côté les entreprises d’un même bassin sont réunies pour définir des plans d’actions spécifiques, de l’autre côté, les acteurs de l’emploi et de la formation, sont mobilisés pour coordonner leurs actions et déployer ou créer des dispositifs.

La démarche PASS INDUSTRIES est caractérisée par :

Une approche par les compétences. Elle s’appuie sur la mise en évidence de 30 compétences communes à plusieurs secteurs industriels (Métallurgie, Pharmacie, Chimie, Plasturgie, Bois, Ameublement, Papier Carton, Carrière et matériaux, Industrie alimentaire…) pour les métiers de la production et de la maintenance. Cette approche par les compétences et non plus par les métiers ouvre de nouvelles perspectives en matière de recrutement et de formation.
Une mise en synergie des acteurs. PASS INDUSTRIES permet de mettre en synergie les acteurs de l’emploi et de la formation d’un territoire autour des entreprises industrielles du bassin. Ils coordonnent leurs dispositifs, aménagent leurs outils, partagent leurs connaissances des problématiques locales et créent des réponses adaptées aux entreprises qui constituent les groupes.
Une réponse agile. Partant des besoins des entreprises d’un même bassin, la démarche agit comme un lieu éphémère permettant aux acteurs de travailler ensemble, avec les entreprises, pour activer des réponses opérationnelles existantes ou créer des dispositifs adaptés.
Lorsqu’un projet PASS INDUSTRIES se met en place sur une région et sur des bassins, deux actions simultanées sont déroulées. D’un côté les entreprises d’un même bassin sont réunies pour définir des plans d’actions spécifiques, de l’autre côté, les acteurs de l’emploi et de la formation, sont mobilisés pour coordonner leurs actions et déployer ou créer des dispositifs.

La démarche PASS INDUSTRIES est caractérisée par :

Une approche par les compétences. Elle s’appuie sur la mise en évidence de 30 compétences communes à plusieurs secteurs industriels (Métallurgie, Pharmacie, Chimie, Plasturgie, Bois, Ameublement, Papier Carton, Carrière et matériaux, Industrie alimentaire…) pour les métiers de la production et de la maintenance. Cette approche par les compétences et non plus par les métiers ouvre de nouvelles perspectives en matière de recrutement et de formation.
Une mise en synergie des acteurs. PASS INDUSTRIES permet de mettre en synergie les acteurs de l’emploi et de la formation d’un territoire autour des entreprises industrielles du bassin. Ils coordonnent leurs dispositifs, aménagent leurs outils, partagent leurs connaissances des problématiques locales et créent des réponses adaptées aux entreprises qui constituent les groupes.
Une réponse agile. Partant des besoins des entreprises d’un même bassin, la démarche agit comme un lieu éphémère permettant aux acteurs de travailler ensemble, avec les entreprises, pour activer des réponses opérationnelles existantes ou créer des dispositifs adaptés.

Quel est le rôle de Co&Sens dans cette démarche ?

Quel est le rôle de Co&Sens dans cette démarche ?

Dans ce projet expérimental, Co&Sens a été missionné pour accompagner le comité de pilotage de la démarche PASS INDUSTRIES sur 3 axes :

Conception. Après avoir conduit une étude auprès des entreprises pour mieux comprendre les difficultés RH liées au recrutement, nous avons analysé les référentiels CQP, CQPM et CQPI des métiers de la production et de la maintenance pour identifier un tronc commun de compétences communes aux différents secteurs. En co-construction avec le comité de pilotage et les partenaires du projet, nous avons imaginé une démarche pouvant répondre aux préoccupations des entreprises et des acteurs.
Animation. L’animation de la mise en œuvre de la démarche sur les différents bassins pour nouer des liens avec les acteurs territoriaux et initier les premières réunions d’entreprises a été confié à notre cabinet. Par ailleurs, nous préparons et co-animons avec les OPCO et la DGEFP le comité de pilotage paritaire de l’EDEC au niveau national pour rendre compte des réalisations et orienter le projet expérimental.
Capitalisation. Chaque étape de la démarche est l’occasion d’expérimenter de nouvelles approches et de tirer les enseignements des réalisations avec les acteurs. Nous réunissons l’ensemble de ses productions et capitalisations dans un guide méthodologique permettant une démultiplication de la démarche.
Dans ce projet expérimental, Co&Sens a été missionné pour accompagner le comité de pilotage de la démarche PASS INDUSTRIES sur 3 axes :

Conception. Après avoir conduit une étude auprès des entreprises pour mieux comprendre les difficultés RH liées au recrutement, nous avons analysé les référentiels CQP, CQPM et CQPI des métiers de la production et de la maintenance pour identifier un tronc commun de compétences communes aux différents secteurs. En co-construction avec le comité de pilotage et les partenaires du projet, nous avons imaginé une démarche pouvant répondre aux préoccupations des entreprises et des acteurs.
Animation. L’animation de la mise en œuvre de la démarche sur les différents bassins pour nouer des liens avec les acteurs territoriaux et initier les premières réunions d’entreprises a été confié à notre cabinet. Par ailleurs, nous préparons et co-animons avec les OPCO et la DGEFP le comité de pilotage paritaire de l’EDEC au niveau national pour rendre compte des réalisations et orienter le projet expérimental.
Capitalisation. Chaque étape de la démarche est l’occasion d’expérimenter de nouvelles approches et de tirer les enseignements des réalisations avec les acteurs. Nous réunissons l’ensemble de ses productions et capitalisations dans un guide méthodologique permettant une démultiplication de la démarche.
Centrée à l’origine sur les problématiques de recrutement (2019 et premier trimestre 2020), la démarche PASS INDUSTRIES est élargie (2020 – 2021) pour prendre en compte la préservation des compétences sur les territoires. Il ne s’agira plus uniquement de construire des passerelles pour rapprocher des demandeurs d’emplois de l’industrie, mais d’accompagner des personnes salariés d’une industrie vers une autre. Des expérimentations en ce sens vont avoir lieu en 2020 et 2021 dans le cadre de cet EDEC.
Centrée à l’origine sur les problématiques de recrutement (2019 et premier trimestre 2020), la démarche PASS INDUSTRIES est élargie (2020 – 2021) pour prendre en compte la préservation des compétences sur les territoires. Il ne s’agira plus uniquement de construire des passerelles pour rapprocher des demandeurs d’emplois de l’industrie, mais d’accompagner des personnes salariés d’une industrie vers une autre. Des expérimentations en ce sens vont avoir lieu en 2020 et 2021 dans le cadre de cet EDEC.

Encore un instant ? Découvrez nos 2 dernières publications !